articles de ce dossier

Contribution de la régionale de Nice

Le groupe de réflexion de l’académie de Nice sur les pratiques et les programmes de SES s’est réuni le 3 avril. Nous n’avons pas été jusqu’à proposer des programmes comme on les voit surgir avec intérêt et plaisir sur la liste. Quelques idées force ressortent de notre réunion :

1- Élaboration des programmes.

Nous souhaitons qu’ils soient élaborés par des groupes d’experts très ouverts, composés certes d’universitaires économistes et sociologues, mais également de professeurs certifiés. De plus, nous souhaitons une rotation des membres dans ces groupes. Nous demandons qu’avant de les mettre en pratique les programmes soient testés par des élèves.

2- Contenu des programmes

- Pour les secondes on souhaite un programme resserré autour de trois thèmes : Production / Revenus-Consommation-PCS / Structures familiales. La partie relative à la population active ainsi que les formes d’organisation du travail pourraient être supprimées. Nous ne nous sommes pas mis d’accord sur les notions de micro-économie à introduire, ni sur la nécessité de les intégrer.

Ceci dans la structure suivante : présence des SES dans le tronc commun avec un horaire de 1H + 1H dédoublée (donc 2H élève soit 3H prof). Cela nous paraît être le minimum en dessous duquel un enseignement n’a plus de sens. Dans tous les cas nous voulons un traitement au moins égal à celui des autres disciplines scientifiques.

- Pour le cycle première-terminale

Il nous semble essentiel que la filière ES soit maintenue, nous ne sommes pas persuadés qu’à long terme l’enseignement des SES résiste à la disparition de la filière ES.

Si toutefois la structure « tronc commun options » devait s’imposer dans le cycle première-terminale, (certains syndicats se prononçant pour le tout modulaire), nous exigeons que notre discipline continue à garder le nom et le contenu SES mais avec de nombreux allégements (qu’on n’a pas bien définis) en première et terminale. Nous sommes opposés à des options séparées d’« économie » et de « sociologie ».

Il nous paraît essentiel d’aborder les différents thèmes des programmes à partir de problématiques qui pourraient être précisées dans les indications complémentaires. Nous sommes opposés à un programme qui se présenterait sous la forme d’une énumération de fondamentaux. Le croisement disciplinaire est fortement souhaitable mais pas strictement obligatoire pour tous les thèmes.

3- L’évaluation

La réforme des structures et des programmes devrait être l’occasion de repenser l’évaluation. La QSTP pose problème non dans son principe mais dans ses modalités. Il faudrait selon nous qu’elle ne comporte que des documents bruts et en plus grand nombre, que les questions puissent réellement évaluer des connaissances et des savoir faire économiques et/ou sociologiques et que le sujet soit une question. Son statut actuel ambigü : ni dissertation, ni synthèse (puisqu’il faut introduire des connaissances perso dans la 2ème partie), pose problème.

Marilo Lecuona pour la Régionale de Nice

commentaires (1 message)


  • Réaction à la Contribution de la régionale de Nice 20 avril 2009 09:23, par SES defender

    La proposition d’horaire en seconde me semble intéressante : cela réduit le volume horaire des élèves d’une demi-heure, ce qui ne peut que plaire au ministère (c’est lui qui décide donc mieux vaut demander ce qui entre dans ce qu’il attend), aux élèves alors que cela ne modifie pas le temps de travail des profs. C’est bien de mettre l’accent sur les TD en seconde plutôt que sur le cours et de donner plus de place à ce temps de "suivi individualisé" (tant demandé par les élèves et le MEN) où on peut varier les exercices avec les élèves comme l’exige la nature des SES depuis son projet fondateur et comme le prescrit le programme de seconde.

    Puisse l’Apses confirmer cette proposition au niveau national.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales