articles de ce dossier

Contribution de la régionale de Rennes

Les collègues ont pris connaissance en avant-première des tris à plat correspondant aux 250 premières réponses. Ces résultats ne sont encore que partiels et ne peuvent que nous inciter à solliciter davantage tous les collègues pour la renseigner.

Le débat sur les pratiques et les programmes aux différents niveaux.

Le débat a été riche sur toutes les questions que nous avons eu le temps d’aborder et chacun des participants a pu s’exprimer.

A - Sur la classe de seconde

Il nous est vite apparu que nous avions tendance à nous laisser piéger par les différentes hypothèses posées par la réforme Darcos, pourtant abandonnée ou, pour le moins, repoussée. Après de longues discussions sur la possibilité ou non de faire un vote sur ces questions, nous sommes parvenus aux décisions suivantes :
- Revendication de 3 heures hebdomadaires obligatoires pour tous les élèves de seconde (y compris des lycées technologiques) à partir du moment où la « troisième culture » est jugée indispensable pour tous les futurs citoyens de demain (tous pour, 1 abstention)
- Refus d’un horaire hebdomadaire de 1h30 quelles que soient les modalités envisagées. Impossible de réaliser un travail sérieux et motivant sur une telle durée (tous pour).
- Entre ces deux positions extrêmes, le débat n’a pas pu être tranché entre les solutions envisagées : principalement 3 h semestrielles obligatoires ou statu quo sur la situation actuelle.
- Pour justifier le maintien de TD, il a été suggéré de rendre obligatoire une enquête par exemple.

B - Sur le cycle terminal

La revendication principale a porté sur le retour à des problématiques claires bordant les programmes plus efficacement que les instructions complémentaires actuelles. De même les collègues ont souhaité réaffirmer la place centrale du débat et des concepts dans les problématiques ainsi réintroduites. Cela permettrait aussi d’éviter la floraison de sujets transversaux parfois inquiétants (Pierre a ainsi proposé un (improbable ?) « anomie et investissement immatériel » !). On pourrait ainsi prévoir 25 à 30 problématiques que l’on ferait tourner d’une année sur l’autre pour en traiter 15 à 20 au maximum.

- En ce qui concerne l’option de première et la spécialité de terminale, les collègues, sans être hostiles à priori à l’introduction d’éléments de droit ou de micro, considèrent ces hypothèses comme gravement contradictoires avec le souci d’allègements qui leur semble prioritaire. Ils souhaitent par ailleurs, là aussi le retour à des débats porteurs de problématiques en spécialité.

- Ils demandent enfin le retour à des TPE préparés sur deux ans, la première servant de simple entraînement à l’épreuve de terminale pour que les élèves aient le temps de s’approprier les méthodes de SES. Cela éviterait également le problème de plus en plus fréquent aujourd’hui d’élèves choisissant des thèmes sociologiques en TPE, alors que la sociologie ne sera abordée que plus tard dans l’année.

commentaires (2 messages)


  • Réaction sur la Contribution de la régionale de Rennes 19 avril 2009 22:20, par SES forever

    A. Sur la classe de seconde
    La régionale a tord de lier la réalisation d’une enquête au TD. L’enquête n’est qu’une possibilité de TD parmi bien d’autres. L’enquête n’épuise pas toutes les possibilités de ce temps particulier de travail en demi-classe. Et je pense même que la réalisation d’une enquête n’est pas l’activité la plus pertinente à ce niveau. La régionale ne met pas en avant les besoins méthodologiques des élèves, elle ne souligne pas que le TD est aussi un temps où l’enseignement est plus personnalisé, où chacun avance à son rythme et où l’élève est mieux suivi. Le texte de la régionale laisse penser qu’il faut absolument meubler le TD, lui donner un sens qu’il n’a pas...

    B. Sur le cycle terminal

    Le débat c’est bien, mais ce n’est pas tout. Il y a débat, certes, mais il y aussi des points d’accord. La science montre que, dans certaines conditions précises, dans un état donné, certaines propositions sont justes, d’autres non. C’est pareil en sciences sociales : le débat n’est pas seulement contradiction mais complémentarité des points de vue. Les SES ce n’est pas de l’ECJS amélioré, théorisé !!!!

    L’option SES en première et l’EDS en terminale doivent être mieux couplés. Pourquoi ne pas proposer une option sciences politiques sur les 2 ans à partir du programme actuel de 1ère qui survole rapidement le droit, les institutions, la philosophie politique, la sociologie du vote... Il faudrait proposer une option étoffée de sciences politiques conçue sur la base des deux années. Et pourquoi pas, proposer que cette option soit enseignée dans les autres sections (L, S) en lieu et place de l’ECJS.

    J’attends la réponse de l’Apses ici même.

    Répondre à ce message

    • Réaction sur la Contribution de la régionale de Rennes 20 avril 2009 23:42, par Pierre

      Ce ne sera pas la réponse de l’APSES, mais la mienne, désolé.

      Le débat a été long et riche, le compte-rendu est forcément partiel, comme tout compte-rendu. Je vais m’efforcer de répondre peut-être que d’autres me compléteront.

      A. c’est une évidence, l’enquête n’est qu’UNE possibilité de TD parmi d’autres. Il n’est nullement mentionné dans le compte rendu que le TD ne doit servir qu’à faire une enquête exclusivement, ou que les TD ont perdu de leur sens. Bien au contraire, si nous pensions à faire faire une enquête à nos élèves, c’était plus par analogie avec les sciences expérimentales qui peuvent mettre en avant le fait qu’elles font réaliser des TP pour exiger la constitution de groupes restreints d’élèves. L’objectif n’est pas de donner plus de sens au TD (il en a déjà !), mais de le sauver.

      B. Pas de remarques particulières à faire.
      Dont acte sur la question du débat, mais je ne crois pas que nous en ayons fait une question plus importante que celle de la maîtrise des concepts (cf CR). Et à titre personnel et à première vue je ne suis pas opposé à une option science po sur deux ans.

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales