articles de ce dossier
articles de la même rubrique

Communiqué de presse de l’APSES du 20 mai 2009 : Assises de l’enseignement de SES : un large soutien à la généralisation des SES en classe de seconde et des pistes de réflexion stimulantes

Les Assises de l’enseignement des Sciences Economiques et Sociales (SES), organisées par l’Association des Professeurs de Sciences Economiques et Sociales (APSES), se sont tenues samedi 16 mai à la Bourse du travail à Paris. Elles ont permis de faire dialoguer enseignants du secondaire, chercheurs et universitaires représentants les associations de science économique, de sociologie et de science politique (Jean-Michel Charpin, Philippe Cibois, Jérôme Deauvieau, Julien Fretel, Laurent Willemez) et le Doyen de l’Inspection Générale, Jean Etienne, sur l’enseignement des SES, ses enjeux, ses évolutions possibles et ses objectifs. Ces assises ont été ouvertes par Claude Lelièvre, historien de l’éducation et clôturées par Roger Guesnerie, Professeur au Collège de France.

Cette journée, riche d’enseignements, a permis de faire émerger des points de convergence entre les participants :

- L’importance des SES dans le parcours de formation des lycéens, induisant une intégration des SES dans les enseignements obligatoires au moins en classe de seconde.

- La nécessité d’une place plus importante donnée à l’apprentissage des méthodes des sciences sociales (collecte d’informations, traitement de données,...) pouvant donner lieu à une évaluation spécifique.

- La nécessité de rompre avec l’encyclopédisme des programmes, afin que les élèves puissent réellement s’approprier les savoirs et méthodes enseignés. Les nouveaux programmes devraient ainsi mieux spécifier un nombre limité de concepts, de raisonnements, et de méthodes à maîtriser.

Au-delà des points d’accord précédemment évoqués, la journée a permis de mettre en avant un certain nombre de questions :

- Quelle devra être la prochaine composition des groupes d’experts chargés de rédiger les programmes ? L’APSES demande que le prochain groupe d’experts soit constitué à parité de membres de la communauté scientifique en économie, sociologie, science politique et de professeurs de SES enseignant dans le secondaire. Ce groupe devra comporter au moins un chercheur en sciences de l’éducation.

- Quelle méthode mettre en oeuvre pour alléger les programmes tout en renforçant à la fois les objectifs de formation citoyenne et scientifique ? L’APSES souscrit à l’ "algorithme" proposé par Roger Guesnerie dans son discours de clôture, consistant à réfléchir sur la façon de croiser les thèmes d’études avec les concepts, raisonnements et méthodes qu’un élève de lycée doit maîtriser au cours de ses études secondaires. Elle rappelle son attachement à un enseignement qui permette aux élèves de mieux comprendre le monde contemporain dans ses dimensions économiques et sociales, et donc son attachement à des programmes structurés autour de questions en prise avec les enjeux économiques et sociaux contemporains et non sur la seule importation des problématiques scientifiques.

- Comment articuler les apports de l’économie et des autres sciences sociales dans les programmes de SES ? Si les élèves doivent être initiés aux spécificités des démarches des diverses sciences sociales (science économique, sociologie et science politique principalement), l’APSES rappelle son attachement à la possibilité de croisements disciplinaires car ils enrichissent l’étude de nombreux thèmes et parce que le caractère pluridisciplinaire des SES est une des raisons de leur attractivité.

L’APSES souhaite que les discussions initiées lors de ces Assises se poursuivent dans le cadre de groupes de travail avec les associations de spécialistes de l’enseignement supérieur (AFSE, AFSP, AFS et ASES). Certaines des propositions qui ont émergé lors de ces Assises seront également soumises au vote des adhérents lors de l’Assemblée Générale de l’association à Paris les 13 et 14 juin prochains. Au final, ces discussions ont fait apparaître un certain nombre de convergences entre les participants. Elles ont notamment permis de réaffirmer un soutien très large à l’intégration des SES dans les enseignements obligatoires en seconde telle que celle-ci avait été décidée le 14 décembre dernier par Xavier Darcos, Ministre de l’Education Nationale. Il serait donc difficilement acceptable que la mission Descoings élabore des propositions qui ne confirmeraient pas l’intention du Ministre.

Contact : Président : Sylvain DAVID sylvain.david3@free.fr 06-75-81-40-37

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales