Rapport d’orientation 2006-2007

Association des Professeurs de SES RAPPORT D’ORIENTATION 2006-2007

- L’année scolaire 2006-2007, du fait du contexte électoral et des priorités gouvernementales (remplacements des professeurs absents par leurs pairs, réforme de l’école primaire), ne devrait pas être marquée par de nouveaux changements des structures en lycée. Par contre, les contenus de l’enseignement de sciences économiques et sociales continuent d’être attaqués avec la poursuite des stages organisés par l’Institut de l’Entreprise (IDE, organisme de formation du MEDEF) et l’offensive médiatisée de Gilles De Robien contre les débats théoriques en SES pour les remplacer par une approche concrète qui « réconcilierait les jeunes et l’entreprise ». Dans ce contexte de tentative de normalisation de notre enseignement, la valorisation de sa démarche, de sa pluralité et de la rigueur de son contenu doit être poursuivie.

- Il faudra également approfondir notre réflexion pour les actions futures : l’offensive sur les TD est toujours en suspens avec la mise en place au ministère de l’éducation nationale d’un audit sur les heures à supprimer et le risque à moyen terme d’une nouvelle réforme des séries de l’enseignement général cherchant à sauver la série L. L’ensemble de nos objectifs ne pourra être réalisé que par un investissement militant plus important qu’au cours de la période récente notamment au niveau de la participation au travail des instances dirigeantes de l’association (BN et CD)..

1- Les SES pour un enseignement pluridisciplinaire et pluraliste.

Nous réaffirmons que « l’objectif de l’enseignement des SES consiste à aider les élèves à devenir des citoyens conscients et responsables en leur fournissant des outils théoriques et méthodologiques, empruntés aux différentes sciences sociales, pour comprendre la société dans laquelle ils vivent. » (Instructions officielles, 1994) est toujours d’actualité. La maîtrise de l’analyse économique ne saurait être résumée à un contact direct avec les entreprises et à une initiation aux méthodes de gestion. L’approche pluridisciplinaire et pluraliste, qui fonde notre enseignement permet aux élèves à la fois d’acquérir une connaissance rigoureuse des notions, des mécanismes et des différents enjeux relatifs aux questions économiques et sociales et de développer un esprit critique qui leur permettra d’être des travailleurs mais également des consommateurs et des citoyens à part entière. Ces objectifs s’enrichissant mutuellement. Les résultats des anciens élèves de la série ES dans les études supérieures montrent qu’une telle conception de l’enseignement correspond aussi à la poursuite des études dans le supérieur.

- C’est dans cet esprit que l’APSES poursuivra les actions entreprises pour développer à la fois la visibilité de l’enseignement économique et social et la formation des enseignants : · sur le site de l’APSES, la publication d’articles sur les SES sera développée. · Les partenariats seront poursuivis. La vision pluraliste de notre enseignement et la conviction que la formation des enseignants ne repose pas sur une simple transmission des connaissances, mais également sur une réelle appropriation des travaux des chercheurs en sciences sociales, nous conduit à développer des partenariats avec des organismes diversifiés reconnus scientifiquement.

- Le partenariat avec l’OFCE, qui a conduit cette année au stage national de novembre et à la publication sur le site de l’APSES de nombreux supports de cours et de TD, est à poursuivre aussi avec une activité des régionales. Un partenariat avec les sociologues (AFSE ...) est prévu pour le stage national de novembre 2006 et devra aboutir également à des productions pédagogiques.

- Dans le souci de promouvoir l’enseignement des SES, l’APSES développera et participera, après consultation du Comité Directeur, aux initiatives dont l’objectif est de réfléchir à l’enseignement des sciences économiques et sociales à l’Université dans une perspective pluridisciplinaire et d’ouverture aux débats théoriques et/ou pédagogiques.

- L’APSES demande en outre au Ministère de l’Education Nationale que des professeurs de SES puissent effectuer des stages dans des organismes de recherche (et d’études) avec les mêmes moyens que les stages organisés par l’IDE.

2- Les TD

- Pour la défense des TD un dossier a été réalisé pendant l’année scolaire 2004-2005. Ce dossier a été remis aux différents interlocuteurs de l’APSES, au Ministère et à l’Inspection. En 2005-2006, un autre dossier a été réalisé justifiant les TD par l’utilisation des TICE. La communication doit se poursuivre, d’autant que le contexte budgétaire pousse à réduire les heures d’enseignement, notamment par la suppression des dédoublements. La mise en place à la rentrée 2006 des conseils pédagogiques qui décideront peut-être des choix des dédoublements, appellera notre plus grande vigilance.

3- Programmes

a- Option de 1e Dans l’immédiat, les changements éventuels ne concernent que le programme d’option et de spécialité : le doyen a présenté un projet (qu’il ne nous a pas communiqué) pour un enseignement de droit sur les deux ans. Ce programme aurait un contenu de sciences politiques (mais un affichage « droit »). Lors de l’AG de la Courneuve en 2005, l’APSES a demandé le maintien de l’option de S.E.S en première avec un programme de sciences politiques qui n’exclut pas le renforcement d’éléments de sociologie, de philosophie du droit et de droit constitutionnel dans le contenu de cette option. Tout changement de programme devrait partir d’un bilan des programmes existants, c’est pourquoi nous avons lancé une enquête sur le programme de l’option. Une synthèse de cette enquête a été présentée lors de l’AG. A travers cette enquête et les votes en assemblée générale des Régionales de l’APSES, il est apparu que les collègues étaient très divisés sur l’idée d’une continuité entre le contenu de l’option de 1e et celui de spécialité de terminale. Il a semblé nécessaire de permettre à la discussion de se poursuivre afin que l’ensemble des arguments puissent être présentés. L’APSES, considérant qu’elle devait être en capacité de faire des propositions, a décidé de soumettre, au cours du 1er trimestre de l’année prochaine, des projets sur lesquels les adhérents auront à se prononcer avant un vote par mandats dans le cadre d’une Assemblée Générale Extraordinaire prévue en janvier 2007. b- Programme de tronc commun de Terminale L’Apses s’est prononcé en faveur d’une réduction de la longueur du programme de terminale. Pour ce faire, plusieurs propositions ont été avancées, telles que la suppression pure et simple de deux thèmes du programme, ou encore la mise en place de la suppression des sujets possibles du bac chaque année de deux thèmes qui tourneraient d’année en année. Ces pistes n’ont cependant pas été jugées pertinentes. Finalement, l’AG s’est prononcée en faveur d’une réécriture des indications complémentaires du programme, qui mettrait clairement en avant quelques problématiques centrales à chaque thème sur lesquelles les sujets de bac pourraient tomber. Cela permettrait de garder tous les thèmes actuellement présents, mais en même temps de réduire le travail effectif à réaliser avec les élèves sur chaque thème.

- La mise en place de groupes de travail régionaux par les inspecteurs sur « les fondamentaux » en SES nécessite un suivi de la part de l’association. D’après les informations données par le Doyen Mr Etienne, il ne s’agit pas des connaissances de base acceptées par tous les économistes comme le conçoit Mr Moutoussé dans son article d’IDEES. S’il est utile que des accords soient réalisés sur les contenus et les méthodes évalués au bac, il serait dangereux que cela conduise à une normalisation des pratiques pédagogiques qui aillent à l’encontre de la liberté de chaque enseignant dans le cadre des programmes. L’APSES s’opposera à toute tentative de dénaturation de la démarche des SES. Il nous est apparu que la mise en avant des quelques problématiques centrales dans le programme de terminale induisait nécessairement l’apprentissage par les élèves de ces "fondamentaux" pour pouvoir les traiter correctement ; ainsi, ce compromis permettrait de ne pas perdre de vue que ces éventuels "fondamentaux" ne peuvent être qu’un moyen pour traiter correctement des problématiques qui doivent rester au cœur de l’enseignement des SES.

4- Série ES et tronc commun en 2de

L’Association devra poursuivre son action pour que la place de la filière ES soit définitivement reconnue au lycée ; pour cela, l’enseignement de SES devra faire partie des enseignements obligatoires de la classe de seconde ; nous nous attacherons notamment à obtenir le soutien des syndicats sur cette question. Un colloque destiné à promouvoir l’enseignement de Sciences Economiques et Sociales en lycée ainsi que la série ES sera organisé pendant l’année scolaire 2006-2007.

5- Vie associative

Le rythme de parution d’APSES Info n’a pas été régulier, ce qui permet ni une information rapide des adhérents, ni la négociation de publicités. Le problème technique du numéro de Commission Paritaire étant réglé, il reste à trouver un siège parisien à l’association (le CNDP n’acceptant plus de recevoir notre courrier) et à assurer 4 numéros par an (2 numéros simples et un numéro double). La collecte des articles, leur relecture et la mise en page ne peut continuer à reposer sur une personne : d’autres volontaires sont nécessaires.

- Un numéro de la lettre de l’APSES a été envoyé cette année après la rentrée pour annoncer le stage.

- Le site apses.org est un outil pour développer l’information auprès des adhérents et à l’extérieur. Il a davantage été mis à jour cette année, nous poursuivrons en ce sens. Une partie réservée aux adhérents est prévue mais n’a pu être développée du fait de la lourdeur des procédures de définition des mots de passe. Elle sera progressivement développée (corrigés de sujets de bac, documents associatifs réservés aux adhérents).

- L’APSES ne peut fonctionner correctement que si un nombre suffisant de militants y participe régulièrement. Ce problème, que partagent les autres associations, continue d’être important : en 2005-2006, seuls 9 places sur 11 au BN ont été occupées, les CD ont vu une participation faible. Sans participation plus importante, l’ensemble des points évoqués dans ce rapport d’orientation ne pourra pas être réalisé.

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales