Lettre de Demande de révision des épreuves d’admission du CAPES en SES

Une lettre de demande de révision des épreuves d’admission en Sciences économiques et sociales rédigée par un collectif de formateurs impliqués dans la préparation au CAPES en Sciences économiques et sociales.

Le 26 mai 2010

Objet : Demande de révision des épreuves d’admission en Sciences économiques et sociales

Monsieur Luc Chatel, Ministre de l’Education nationale Monsieur Jean Etienne, Doyen de l’inspection générale en SES, Messieurs les Inspecteurs généraux de SES, Messieurs les inspecteurs pédagogiques régionaux en SES Monsieur Gilles Jacoud, président du jury pour le CAPES externe de SES,

La réforme des masters se met en place dans les universités et en tant que formateurs (IUFM ou universitaires) participant à la préparation des étudiants, nous sommes amenés à construire au sein des équipes, des parcours de formation pour les futurs enseignants. La construction des maquettes se révèle être d’une complexité énorme, lorsqu’il faut concilier les exigences d’un master 2 (comprenant notamment un mémoire), celles d’un CAPES et celles d’un stage à temps plein en établissement.

Nous sollicitons aujourd’hui toute votre attention suite à la publication des sujets zéro du CAPES en sciences économiques et sociales. Cette publication nous met, nous formateurs, dans une situation particulièrement délicate pour mettre en place les UE professionnelles au sein des masters (UE orientées vers le métier d’enseignant). En effet, ces nouvelles épreuves d’admission mettent les étudiants des masters 2 de l’an prochain dans une situation impossible. Ceux-ci devront dans les épreuves orales d’admission viser à la fois l’excellence académique tout en assurant dans le cadre de leur second semestre un remplacement à temps plein sur le terrain et la réalisation d’un mémoire.

Dans ces sujets « zéro » de SES, il n’est fait presque aucune référence au futur métier d’enseignant dans ses dimensions didactique et pédagogique. L’essentiel est uniquement de bien connaître sa ou ses disciplines, y compris au niveau épistémologique.

Par exemple, lors de la leçon, il ne leur est demandé ni de se préoccuper d’un niveau d’enseignement, ni de s’interroger sur le public des élèves, ni de réfléchir à une quelconque mise en œuvre pédagogique (à la différence des SVT ou des épreuves de mathématiques). Lors des questions avec le jury, ils ne devront pas justifier leurs choix didactiques ou pédagogiques comme en langue, en SVT, en Mathématiques.

En ce qui concerne l’épreuve sur dossier, la synthèse de documents revient à s’aligner sur une des épreuves d’agrégation. A la différence de la plupart des disciplines qui ont actuellement publié des sujets zéro, les étudiants en Sciences économiques et sociales n’auront pas à réfléchir à l’existence d’élèves. L’épreuve sur dossier du CAPES de mathématiques demande une interrogation pédagogique et didactique autant qu’une connaissance de la matière. En SVT, si le premier volet de cette épreuve est nettement orienté sur la discipline, le second demande de s’ interroger pour savoir si ce contenu étudié peut participer à l’éducation à la santé ou à l’éducation à l’environnement à destination des élèves...

Nous sommes donc vraiment alarmés par ces sujets de Sciences économiques et sociales qui sont en décalage complet avec plusieurs autres disciplines et surtout en contradiction avec le document ministériel sur la réforme (décembre 2009) En effet, dans de ce document, il est stipulé que :
-  "les concours comporteront deux épreuves d’admissibilité à caractère disciplinaire et deux épreuves d’admission comportant une dimension professionnelle.
- les épreuves d’admissibilité ne comporteront pas d’évaluation à caractère didactique ou pédagogique, non pertinente à ce stade"
- "les épreuves d’admission vérifieront l’aptitude à enseigner mais également à contextualiser son enseignement (connaissance des publics, des degrés d’enseignement)"
- "la première épreuve sera une leçon"

Bien évidemment, nous ne sous-estimons pas les difficultés liées à l’élaboration des sujets. Les contraintes sont nombreuses et les délais souvent courts pour concevoir des épreuves correspondant aux enjeux d’un concours. Aucune épreuve ne peut être parfaite.

Néanmoins, nous vous sollicitons avec conviction pour que ces épreuves d’admission soient revues dans un sens qui correspondent à la lettre des textes ministériels. Cette révision devrait permettre à nos étudiants de ne pas devoir concilier en second semestre des objectifs divergents : en l’occurrence réussir leur CAPES, réussir leur master et réaliser un stage en responsabilité complète en établissement dans les moins mauvaises conditions.

Nous attirons aussi votre attention sur le fait que certaines disciplines ont cherché à préciser les attentes vis à vis des candidats. Par exemple, les sujets zéro de SVT sont proposés avec une grille d’évaluation et des éléments sur les attentes. Cela nous semble être une initiative pertinente pour réduire les écarts d’interprétation liés au lancement de toute nouvelle épreuve de sélection. Cela peut contribuer à donner à tous les formateurs et aux jurys des règles du jeu communes, ce qui est indispensable pour un concours national

Dans l’espoir que cette demande pourra être entendue, nous vous prions d’agréer, Messieurs, nos salutations les meilleures.

Premiers signataires : Thomas Blanchet, formateur CAPES, IUFM de Grenoble Jean-Daniel Boyer, Responsable du Capes de SES - Université de Strasbourg Armand Chanel, responsable de la préparation au CAPES à l’UPMF, Grenoble 2 Lydie Chaurand, Responsable CAPES, IUFM de Lyon Patrick Cotelette, professeur de SES, Préparation Capes externe, UDS (Strasbourg). Laurence Maurin, professeur de SES, Responsable CAPES et formatrice, IUFM de Grenoble Marjorie Galy, formatrice IUFM Strasbourg Christian Gentil, RGI, formateur épreuve didactique - CAPES SES, IUFM d’Angers Gérard Grosse, professeur de SES retraité, ancien formateur à l’IUFM de Paris Gisèle Jean, Xavière Lanéelle, Responsable CAPES, IUFM d’Angers Laurenct Tarillon, formateur CAPES interne, Grenoble Guillaume Vallet, Préparation CAPES, UPMF, Grenoble 2 Philippe Watrelot, IUFM Paris

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales