articles de la même rubrique

Communiqué de presse de l’APSES du 2 janvier 2011 : Programme de terminale : une proposition de l’APSES pensée pour les élèves

Après avoir publié un programme de Sciences Economiques et Sociales de première qui connaît une contestation sans précédent (2.500 professeurs de SES ont signé une pétition demandant un moratoire sur l’application de ce programme, par ailleurs largement contesté par les syndicats, les organisations lycéennes et les associations d’universitaires), le groupe d’experts doit livrer un nouveau programme de terminale en février. L’APSES souhaite dès aujourd’hui rendre publique sa propre proposition, pour donner à voir une autre philosophie de conception des programmes

1. Une proposition qui donne toute sa place aux grands enjeux contemporains

La proposition de l’APSES a comme objectif de concourir à la formation de citoyens aptes à saisir les enjeux des choix relatifs à quelques grandes questions contemporaines centrales par l’apprentissage des savoirs et méthodes des différentes sciences sociales. Il n’est donc pas structuré à partir d’un découpage strict entre l’économie et les autres sciences sociales, mais à partir de 12 questions contemporaines, telles que : Comment lutter contre le chômage ? L’école favorise-t-elle la mobilité sociale ? Faut-il contrôler les flux de capitaux ?

12 grandes questions susceptibles d’éveiller l’intérêt des élèves, condition indispensable à ce qu’ils fournissent les efforts intellectuels pour s’approprier les concepts, méthodes et raisonnements des différentes sciences sociales, et de donner toute sa place au pluralisme théorique. 12 grandes questions susceptibles de participer à la formation citoyenne dont les lycéens et nos démocraties ont besoin pour se situer de façon critique dans nos sociétés complexes et entreprendre avec succès des études supérieures diversifiées.

2. Une proposition qui s’appuie sur l’expertise pédagogique des enseignants

Le groupe d’experts de terminale rédige actuellement un nouveau programme sans même avoir effectué un bilan du programme existant, ni avoir réfléchi sérieusement sur les modalités précises des futures épreuves du baccalauréat. La proposition de l’APSES s’appuie, elle, sur une enquête réalisée en octobre auprès des enseignants de SES. Elle respecte ainsi leurs demandes d’allègement (12 thèmes seulement), afin d’assurer l’acquisition par les élèves de connaissances, compétences et savoir-faire nécessaires à leur réussite au baccalauréat et dans leurs études supérieures. Cette proposition prend également acte du refus du dogme du cloisonnement disciplinaire. La proposition de programme de l’APSES met ainsi en avant 12 grandes questions économiques et sociales qui permettent, chaque fois que c’est utile et pertinent à la compréhension, de mobiliser plusieurs sciences sociales.

Parce qu’elle considère que tout programme ne peut s’appliquer qu’à condition de recueillir l’assentiment de l’ensemble de la communauté éducative, l’APSES soumet sa proposition de programme à consultation pendant un mois, et appelle l’ensemble des élèves, parents, étudiants, enseignants et chercheurs à en débattre. Il appartient maintenant au Ministère de l’Education Nationale de prendre ses responsabilités. Devant la vaste contestation du travail du groupe d’experts et l’impasse pédagogique dans laquelle les nouveaux programmes de SES mettront élèves et enseignants, le ministère doit prononcer un moratoire et convoquer un nouveau groupe d’experts pour réécrire les programmes de SES de l’ensemble du cycle terminal.

Les grandes questions de la proposition de programme de l’APSES

Innovation, croissance et développement • Dans quelle mesure la croissance favorise-t-elle le développement ? • Comment les innovations influencent-elles la croissance économique ? • Comment favoriser l’innovation ?

Travail, emploi et chômage • Quels sont les effets des évolutions de l’organisation du travail sur l’emploi ? • Comment lutter contre le chômage ? • Les évolutions de l’emploi affaiblissent-elles la cohésion sociale ?

Inégalités et cohésion sociale • Les transformations de l’Etat providence permettent-elles de réduire les inégalités ? • L’école favorise-t-elle la mobilité sociale ? • En quoi les conflits sociaux sont-ils source de changement social ?

Mondialisation et régulation internationale • L’internationalisation des échanges favorise-t-elle le développement ? • Les stratégies d’internationalisation des firmes menacent-elles l’emploi ? • Faut-il contrôler les flux de capitaux ?

Contacts :
- Présidente : Marjorie GALY marjorie.galy@wanadoo.fr
- Vice-président : Rémi JEANNIN jeannin.remi@gmail.com
- Secrétaires généraux : Erwan LE NADER - erwan.le.nader@googlemail.com Patricia MORINI - patricia.morini@laposte.net

Consultez la proposition de programme pour la terminale de l’APSES ici :

PDF - 81.4 ko

Participez à la consultation sur cette proposition de programme ici : http://www.apses.org/initiatives-ac...

Les propositions de programme de l’APSES pour la seconde et la première

Seconde : à télécharger ici en pdf Première : à télécharger ici en pdf

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales