articles de la même rubrique

Faut-il envoyer les professeurs d’économie faire des stages en entreprise ? (Revue de presse)

Challenges 01/12/2011


A lire aussi en ligne sur le site de challenges.fr

Deux députés UMP proposent d’obliger les professeurs qui enseignent l’économie au lycée à passer six mois dans une entreprise. Objectif : donner plus de concret aux élèves et moderniser l’enseignement de cette matière.

Par temps de crise, les Français s’intéressent davantage à l’économie. Mais la comprennent-ils bien ? Jean-Michel Fourgous, député UMP des Yvelines et son collègue Olivier Dassault (UMP, Oise) en doutent fortement.

Si les Français sont nuls en économie, c’est à cause de leurs professeurs estiment ces deux élus de droite tous deux co-présidents du groupe d’étude parlementaire Génération entreprise. Pour y remédier, ils proposent d’obliger les enseignants à suivre un stage de six mois minimum dans une entreprise "afin de se familiariser avec le monde économique marchand et avec l’économie réelle", indique le communiqué du groupe.

"En France, il y a un fossé culturel entre les professeurs d’économie et les chefs d’entreprise", observe Jean-Michel Fourgous, patron de PME avant d’avoir été député. Selon lui, il faut donner les moyens aux collégiens, et "notamment aux lycéens" de comprendre la psychologie d’un investisseur, d’un consommateur ou d’un entrepreneur", explique à Challenges le député-maire d’Elancourt. "Tant qu’on n’a pas vendu un produit à un client, on a rien compris à l’économie", lâche t-il.

Trouver une solution avec l’Education Nationale

L’économie en tant que matière scolaire avait en tout cas déjà fait l’objet d’une attention particulière lors de la réforme des collèges et lycées mise en place parLuc Chatel en 2010. Désormais l’élève de seconde doit en effet choisir entre "sciences économiques et sociales" et "économie appliquée et gestion". Un complément insuffisant selon Jean-Michel Fourgous qui veut "aller encore plus loin".

Les contours de la proposition restent néanmoins assez flous. Jean-Michel Fourgous suggère de "trouver avec l’Education Nationale un moyen d’insuffler la trajectoire de l’économie de marché". Pour l’instant, la proposition devrait uniquement figurer dans le Livre Blanc sur les mesures à mettre en place pour augmenter la création de richesses, que le groupe parlementaire remettra au deuxième trimestre 2012 au gouvernement.

Pour financer ces formations exceptionnelles, les députés proposent que ces cessions obligatoires soient défrayées par les fédérations professionnelles, ou par les entreprises elles-mêmes, sous la forme de stages rémunérés.

Apses.org | Association des Professeurs de Sciences Économiques et Sociales